ORGANISATION INTERNATIONALE LAFRIKULTURE

ORGANISATION INTERNATIONALE LAFRIKULTURE

avis de l islam sur lea sexualité avant le mariage

 

1- L'amour avant le mariage :   

 

Louange à Allah Seul, et bénédictions et salutations d'Allah sur Son prophète :

 

La religion islamique et la législation divine pure se sont distinguées des autres religions et des autres doctrines prédominantes dans les milieux des sociétés humaines par la droiture de la relation et du lien social entre les hommes et les femmes, et l'Islam a disposé les causes de la stabilité, du bonheur, de la continuité de cette relation et il l'a limitée dans les limites de la relation conjugale loyale avec ses conditions dans la législation islamique.

 

Le Législateur Sage (qu'Il soit glorifié) a interdit toute relation entre l'homme étranger et la femme étrangère en dehors du cadre du mariage ; et si le Saint Coran ordonne aux hommes et aux femmes de baisser les yeux, que dire de ce qui est plus dangereux et plus grave, et qui sont les relations d'amour, d'amour passionné et d'affection, ainsi que les rencontres, l'isolement entre l'homme et la femme, et les conversations… Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté…} [La lumière : 31].

 

L'Islam reconnaît la relation d'amour entre l'homme et la femme, l'approuve et appelle à cette relation d'amour lorsqu'elle est entre les deux époux seulement ; Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :

{Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent} [Les Romains : 21].

 

Mais l'amour avant le mariage ou en dehors de son cadre, est interdit. Il a un effet destructeur dans l'âme, dans la famille et dans la société, parce qu'il est le moyen le plus facile pour assouvir le plaisir interdit, pour commettre l'adultère, pour le mélange entre les descendances et la disparition des honneurs.

Et lorsqu'il y a une relation d'amour entre un homme et une femme, nous nous demandons comment l'homme et la femme ont-ils fait connaissance ? Comment la relation d'amour peut-elle arriver entre eux ? Et comment le père de la femme n'est-il pas jaloux au sujet de sa fille alors qu'il sait qu'elle aime un homme étranger ? Et comment son père peut-il bénir cet amour et appeler au mariage, s'ils veulent se marier ?

 

La réponse est que ceci est le résultat de la disparition des compréhensions de la législation islamique chez les gens ou leur dissolution dans l'affluence des campagnes d'occidentalisation et de corruption des sociétés musulmanes ; ainsi que la continuité et l'habitude des gens à la mixité désastreuse entre les deux sexes sur les bancs des écoles et dans les domaines du travail.

 

Nous conseillons aux jeunes hommes d'arrêter toutes les relations avec les femmes par obéissance à Allah (qu'Il soit exalté), car ce sont des femmes qui n'ont pas de pudeur, alors que la femme musulmane doit s'embellir avec la pudeur. Et la jeune fille honorable qui est fière de sa religion, n'ose pas prononcer son accord lorsqu'on lui parle de mariage par timidité et pudeur ; c'est la raison pour laquelle son accord et son consentement, sont dans son silence, comme le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) l'a expliqué dans la Sounnah pure.

De même que nous conseillons aux jeunes de rechercher une épouse pieuse et chaste qui sera la réjouissance de leurs yeux et le bonheur de leurs cœurs ; ils doivent aussi protéger leurs yeux et leurs sexes de ce qu'Allah (qu'Il soit exalté) a interdit afin qu'ils soient heureux dans ce monde et dans l'au-delà.

 

2- Pourquoi est-il interdit d'avoir des relations amoureuses avant le mariage ?

 

J'ai grandi en tant que musulmane religieuse, et j'ai un ami depuis quatre ans, nous ne sommes pas mariés mais nous avons l'intention de nous marier bientôt si Allah le veut ; il y a entre nous une relation amoureuse, nous nous tenons l'un dans les bras de l'autre, nous nous embrassons, nous nous touchons, et nous faisons avec nos corps beaucoup de choses, mais nous n'avons pas encore eu de rapports sexuels (coït) parce que nous savons que le rapport sexuel est interdit. Moi, je pense que le rapport sexuel n'est que la mise en pratique de l'amour, alors comment Allah peut-Il être en colère de la pratique de l'amour entre deux personnes qui s'aiment ? Pourquoi ne puis-je pas exprimer mon amour à la personne que j'aime ?

Deuxièmement : l'Islam a permis à l'homme de prendre du plaisir avec les femmes esclaves sans mariage ; Je voudrais que vous m'éclaircissiez les choses parce que j'ai besoin de votre aide rapidement.

 

Louange à Allah, et bénédictions et salutations d'Allah sur le messager d'Allah :

 

Allah (qu'Il soit exalté) l'Omniscient, le Sage, n'est pas en colère de la pratique de l'amour entre deux personnes qui s'aiment, Il ne le leur interdit pas, et il ne veut pas pour eux l'affliction et la gène, mais Il a stipulé (qu'Il soit glorifié) pour cela une condition, qui est : "Il faut que ce soit dans le cadre de la maison conjugale", après que la femme prenne de l'homme un engagement très important qui est le contrat de mariage, et qui exige que chaque partie respecte ses responsabilités envers l'autre partie ; chacun d'entre eux assume tout ce qu'exigent les responsabilités et les conséquences de la pratique de cet amour dans le cadre du mariage, afin que l'amour ne soit pas une simple allégation. Par exemple, s'il résulte de cette relation conjugale une grossesse, la grossesse est alors attribuée au mari, il doit dépenser de l'argent pour cette grossesse, tout comme il doit dépenser pour la mère. Tandis que faire l'amour sans mariage, est la cause du désordre et de l'abandon de la responsabilité, et l'affaire n'est que pour assouvir une envie sexuelle, prendre du plaisir avec les corps, et il se peut que cela entre dans la tromperie, le mensonge et la simulation, alors chacun profite de l'autre pour sa satisfaction personnelle et ses envies. Donc, si vous vivez un amour sincère - comme tu le mentionnes -, qu'est-ce qui vous empêche alors de le pratiquer dans le cadre de la vie conjugale fondée sur un contrat de mariage légal ? Le contrat de mariage est un contrat facile et clair, il ne comprend pas d'équivoque, ni d'ambiguïté, ni de complication ? Les conditions stipulées sont simplement : le consentement des deux époux, la présence des deux témoins, la dot, le tuteur, l'affirmation et l'acceptation, c'est-à-dire que le tuteur de la femme dit au mari : "Je te marie avec ma fille ou celle dont je suis le tuteur untelle avec comme dot tant et tant" ; et le mari dit : "J'accepte". Alors, si ceci est réalisé, elle lui est permise et il lui est permis, et ils peuvent pratiquer l'amour de la façon qu'ils veulent à condition que cela ne comporte pas quelque chose qui s'oppose à la législation d'Allah.

 

En ce qui concerne le fait que tu te considères comme une esclave entre ses mains, et qu'il n'y a pas de différence entre toi et elle, et que s'il lui est permis de prendre du plaisir avec sa femme esclave sans mariage, il lui est permis aussi de prendre du plaisir avec toi sans mariage - comme tu le prétends -, ceci est une comparaison invalide et fausse, parce que cela s'oppose au texte de la législation islamique, et plus exactement, à une unanimité des savants, qui est : "La femme libre n'est pas comme la femme esclave en ce qui concerne la permission de prendre du plaisir avec elle, parce qu'il n'est permis de prendre du plaisir avec la femme libre qu'avec le mariage, lorsque la femme devient une épouse qui a des droits et doit accomplir des devoirs, tandis qu'il est permis de prendre du plaisir avec la servante [la femme esclave] après qu'elle soit devenue la possession de l'homme : {…et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer} [Les croyants : 5-6].

Et Allah (qu'Il soit exalté) a dit : {Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident} [Les coalisés : 36].

 

Donc, la relation de l'homme avec la femme libre et étrangère, n'est pas comme sa relation avec la femme esclave qu'il achète et devient sa possession, et qui est héritée comme l'argent est hérité, car elle ne possède rien, et elle est au service de son maître. Et le fait que tu considères que tu es une esclave entre les mains de ton ami, ne change rien aux lois de la législation islamique, tu es toujours une femme libre et étrangère à lui, il ne t'est pas permis et tu ne lui es pas permise même s'il t'aime et tu l'aimes, jusqu'à ce qu'il se marie avec toi en faisant un mariage légal dans la législation islamique en respectant ses conditions.

 

En conclusion : il ne lui est pas permis de t'approcher, ni de rester seul avec toi, tant qu'il ne s'est pas marié avec toi. Donc, crains Allah, repens-toi de ce que tu as commis parce qu'Allah (qu'Il soit glorifié) n'est pas satisfait de cela, mais ces actes sont la cause de Sa colère, de Son aversion et de Son châtiment.

 

Nous demandons à Allah de vous guider, de vous donner la chasteté, et de vous permettre de vous repentir sincèrement.

 

Et bénédictions et salutations d'Allah sur notre prophète Mohammed, sur les membres de sa famille et ses compagnons.

 



12/05/2017

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 393 autres membres